église saint-jacques
L'église Saint-Jacques


L'église paroissiale est dédiée à Saint Jacques, ce qu'explique une vieille tradition disant que le site était le lieu de rendez vous de pèlerins, venus par la mer, en chemin vers la route de Compostelle.
Au 13eme siècle, une chapelle fut d'abord construite: elle marquait le haut du vallon où Saint GUIREC était venu chercher un abri pour son monastère. Elle fut agrandie au 14 ème siècle, la flèche n'étant terminée qu'au 17 ème . Au siècle dernier un second agrandissement la dota des transepts.





chapelle de la clarté Chapelle de la Clarté

En 1445, le marquis de Barac'h fit bâtir la chapelle qui prit le nom de Notre-Dame-de-la-Clarté. Le batiment a été construit en granite rose tiré du sol voisin. La tour, quant à elle, date du XVIe siècle.

Le chemin de ronde vient de l'ancien château de Ploumanac'h démantelé en 1594. Le chemin de croix intérieur est l'œuvre du peintre Maurice Denis. La chapelle a été classée monument historique en 1907. Elle contient une statue de la Vierge tenant l'Enfant Jésus sur un bras.

Depuis sa construction, un petit bourg s'est développé : le bourg de la Clarté, qui a notamment bénéficié de la présence des plus importantes carrières de granite rose de France, les carrières de la Clarté.

 


 

colombier de perros-guirec
Le Colombier

Ce colombier est l'un des plus grands du Trégor et peut abriter jusqu'à 950 nids de pigeons. Il possède une fosse à colombine d'une profondeur de 60 centimètres, qui sert à recueillir la fiente utilisée pour l'amendement des sols. Seuls les manoirs de plus de 150 hectares de terre d'un seul tenant avaient droit de posséder un colombier, réserve de viande fraiche, donc source de revenus.

 


 

manoir pont-couennec
Manoir du Pont Couennec

Le manoir, composé de deux corps de logis rectangulaires agencés en L, possède également une ancienne tour carrée, qui s'élève derrière les premières maisons bordant la rue Ernest-Renan. Si la partie la plus ancienne du manoir remonte à 1473, le reste des bâtiments provient d'agrandissements et de réarrangements des XVIIe et XVIIIe siècles. Un four à pain existe encore derrière le manoir, qui a également droit de colombage à la fin du XVIe siècle. Le moulin à eau sur le Kerduel cesse de fonctionner en 1921.

 


 

hôtel de ville
Hôtel de ville

En novembre 1930, l'architecte Le Corre remet deux projets pour le nouveau bâtiment de la mairie, voulu à la fois pour le prestige et pour remédier à un manque de place dans les anciens locaux. On opte finalement pour un bâtiment avec une façade de granit rose, mais sans salle des fêtes ni beffroi. Isidore Étienne, Gourdon et Stiglio, granitiers de La Clarté et des vallées de Traouïero, offrent, le premier, le balcon, les deux autres, le perron. L'inauguration de l'édifice a lieu le 23 décembre 1934.

 


 

phare
Le Phare

Les abords maritimes du port de Ploumanac'h sont difficiles pour la navigation. La passe étroite, parcourue par de violents courants, est signalée par le phare de Men-Ruz. Un premier édifice, érigé en 1860 en granit gris de l'ile Grande, signale sa position par un feu rouge fixe. Un gardien y habite et tient un cahier sur lequel les visiteurs peuvent consigner leurs observations. Détruit par les Allemands le 5 août 1944, il est remplacé par un nouveau phare en granit rose. C'est un feu rouge à occultations avec un secteur blanc. Sa portée par nuit claire est de 11 milles marins, soit environ 20 kilomètres. Le secteur blanc couvre la partie Est du chenal des Sept-Îles entre Tomé et Rouzic. Son fonctionnement est automatique.
Avez-vous apprécié cet article, cette page ? Faîtes le nous savoir :